18 novembre 2013

Addis Ababa

English version follows

Français
Même après tous nos voyages dans des pays en voie de développement, nous n'étions pas préparé pour le choc initial d'Addis Ababa. Nous avons eu une première impression de condition misérable et de chaos que nous n'avions jamais vu dans une capitale auparavant. Heureusement, le délicieux café éthiopien et les gens chaleureux nous ont fait surmonté ces premiers moments difficiles.

Durant les premiers jours, nous avons visité notre ancêtre Lucy ainsi que de nombreuses églises orthodoxes. Il semblerait que les locaux sont des gens pieux et que leurs cérémonies religieuses prennent des proportions épiques.

English
Even with all our traveling in developing country, we were not prepared for the initial chock of Addis Ababa. Our first impression was of chaos and dismal conditions never seen in a capital before. We got over it, thanks to wonderful Ethiopian coffee and welcoming people.

In our first few days, we have paid a visit to our ancestor Lucy and to numerous orthodox churches. It seems that the locals are very pious and their religious ceremonies take impressive proportions. 



5 commentaires:

leaf (the indolent cook) a dit...

I'm looking forward to seeing and reading more, especially about the local food. :D

Lucien Vallée a dit...

Nous sommes heureux de voir que vous priez, même en voyage.

Voilà deux semaines, nous avons assisté à une messe orthodoxe nous aussi à Saint-Eustache. C'est plus cérémonieux que nous, plus coloré, plus iconisé, plus long, etc. Ce fut très agréable et les gens sont très sympathiques. Mais je préfère encore les catholiques qui ont cependant besoin d'améliorer la participation des fidèles.

Bisous.

Nous continuons à vous lire avec grand intérêt.

David Vallée a dit...

Excellent idea Leaf. We will try to take pics of a good Ethiopian meal in the following days and share with everyone!

Marc, celui qui n'aime pas les voyages a dit...

Ah, cher papa, excuse mon scepticisme, mais je doute que notre David, qui avait tendance à éviter les églises au Québec (probablement par peur de partir en combustion spontanée avec son style de vie décadent), s'est découvert une fibre religieuse en Afrique. D'ailleurs, David, toi qui professe ton souci d'épargner notre fierté québécoise, je trouve qu'il y a pas mal de signes religieux ostentatoires dans tes photos, et comme ta soeur est dans la fonction publique québécoise, je suis sûr que c'est interdit quelque part dans la Charte des valeurs!

Et pour le reste, c'est bien beau les photos de paysages rustiques et de ruines historiques, mais à quand celles de cérémonies tribales où des pigmés dansent à poil autour d'un totem pendant que leur shaman égorge une poule? De préférence, il faudrait qu'ils agitent des têtes ratatinées en chantant la chanson des cannibales que Cat n'arrêtait pas de chanter pendant notre voyage de jeunesse à Disney, tu sais : "On va leur couper les oreilles, on va en faire des patates frites..." Ça réconforterait mes croyances de gars qui pense qu'à l'étranger, c'est plein d'étranges!

Continuez à écrire! Et bonne idée l'alternance français anglais, je fais la même chose dans mes messages syndicaux. Il y a encore des gens qui chiâlent, mais au moins, je me sens moins coupable quand je les envoie promener! (poliment, il va sans dire)

Jo Asfaw a dit...

Hi guys, hope you're keeping well. Looking forward to hearing about Danakil!! And of course Injera.