14 novembre 2007

Perth - le résumé des 6 derniers mois

Bon, puisque personne ne semble trouver de problème à inclure l’Australie dans un blog sur l’Asie du Sud-est, voici en résumé nos premier 6 mois, (et oui le temps passe vite!) au pays des kangourous.

Nous sommes arrivé à Perth, en Australie Occidentale (Western Australia) en mars. Au départ, nous avons surtout été surpris du coût de la vie. Après l’Asie, c’était vraiment un choc de payer 5 $ pour un sandwich… woahh, le budget de toute une journée de bouffe! Je pense qu’on n’a jamais été aussi gratteux de toute notre vie. C’est vrai qu’on avait besoin de se trouver du travail pour renflouer les coffres. Alors nous n’avons pas tardé à nous mettre à la tâche. David a travaillé à faire du test informatique pour une compagnie qui gère des fonds de retraite. De mon côté, il m’a fallu deux jours pour décrocher ma job en architecture dans une petite boîte bien sympathique! J’appelle ça de l’efficacité ou c’est peut-être jusque que la demande est forte pour les architectes! Bref, la suite de l’histoire c’est dodo-boulot, donc pas très palpitant… Pas d’aventure dans des tribus loin de la civilisation, ni de randonnée rocambolesque en mobilette. Désolé pour nos fans qui n’attendaient que ça!

On a quand même essayé la voile, car Perth est une ville de marins! Les clubs de voile sont nombreux le long de la Swan River. Alors, nous nous sommes pointés au Royal Freshwater Yacht Club et nous nous sommes proposés pour être matelot lors des courses du dimanche. Malheureusement, nous n’en avons fait que quelques semaines car la saison d’été tirait déjà à sa fin. Eh oui, les saisons sont inversées dans l’hémisphère sud.

Les Australiens sont fous de sports, mais surtout de leur football australien. Alors pour mieux s’imprégner de culture local, nous sommes aller voir un match de leur ligue nationale de « footy ». Je ne suis pas sure de comprendre le jeu, mais c’était quand même amusant de voir autant de fans rassemblés pour leur sport préféré.

Parmi les petites excursions que nous avons fait dans cette partie de l’Australie, il y a la fin de semaine à Margaret river. Il s’agit d’une petite bourgade très appréciée des gens qui veulent aller faire la dégustation de vins ou la visite des vignobles. C’est aussi une région ou le surf est à son meilleur. Nous y avons vu des paysages magnifiques!

Aussi, histoire de relever le niveau d’adrénaline de notre train-train quotidien, nous sommes allés faire du parachute! Bon, on devait aller visiter l’attraction locale, Rottnest Island, pour y faire du snorkeling, mais vous avez déjà lu de nos histoires de plongée, alors ne reculant devant rien et surtout pas un bateau qui avait oublié de nous garder des places pour la célèbre île, nous sommes aller nous jeter en bas d’un avion à 14 000 pied d’altitude. Cette minute de chute libre et les deux minutes suivantes où nous étions accrochés en dessous d’un bout de toile ont été dédiées à Maggy pour son trentième anniversaire!

Si vous allez voir nos photos, on vous a fait un petit portrait de notre quotidien. Vous verrez notre joli appartement au centre-ville, quelques collègues et surtout nos amis du capoeira!

Ben là! On allait sûrement pas ce contentez de travailler et de rentrer chez nous le soir. Alors on a pris des cours de capoeira. C’est une sorte d’art martial brésilien qui mélange la danse, la musique et les acrobaties. Ceux et celles qui m’imaginent entrain d’essayer de faire des acrobaties, arrêtez de rire tout de suite! Bon, a défaut d’être très doué pour le sport, on s’est impliqué dans les divers événements de l’académie. On a donc participé à la production d’un gros spectacle relatant l’histoire du Capoeira, dans le cadre du premier festival internationale de capoeira de Perth. On a fait plein de costumes et de matériel pour le spectacle avec notre amie Glenda et ces deux garçons Sam et Joe. Et on était présent dans une des scènes comme figurants d’un village africain. On a aussi servi du champagne à la mairie lors de l’ouverture officielle de festival.

Le clou de ces deux semaines intenses de sport brésilien était le batizado, sorte d’initiation où on reçoit un surnom officiel de capoeirista et où on change de ceinture. Comme au judo, les différentes couleurs représentent un niveau. Alors, David et moi, on a hérité des surnom assortis de Calado et Calada. En portugais, ça veut dire tranquille et la raison pour laquelle ils sont pareils, c’est qu’au premier cours, notre professeur pensait qu’on était des jumeaux!

Bref, après tout ces beaux moments il n’a pas été facile de quitter Perth, mais l’appel de nouvelles aventures a tout de même triomphé!

A suivre, David et Geneviève dans le Centre Rouge…

6 commentaires:

Papa Miko a dit...

On pourrait dire que nous avons été patient!

Ça fait quand même bien plaisir de vous lire à nouveau sur votre blog.

Après la plongée sous marine et le parachutisme il rest peut être une petite virée dans l'espace. Qui sait.

On a bien hâte d'entendre parler du désert australien.

À bientôt.

Marc, celui qui n'aime pas les voyages a dit...

Figurants dans un village africain. Ouais, faut dire que vous cadrez totalement dans le décor : peau noire, cheveux crépus, silhouette étique et air affamé, c'est totalement vous, ça... J'espère que vous avez filmé le tout pour Vision mondiale!

Et j'aimerais souligner qu'il y a tout de même quelque chose de glorieux à survivre au métro boulot dodo, surtout quand on travaille à faire des tests pour une compagnie de fonds de retraite : il faut survivre au lent décompte des minutes avant la fin de la journée, tâcher de ne pas laisser son cerveau ramollir à force de tests répétitifs et résister à la tentation de surfer sur le Web toute la journée (ce que David a d'ailleurs eu de la difficulté à faire, si j'en juge par les messages qu'il m'a envoyés pendant cette période). Je crois que ça vaut bien des voyages périlleux en Asie!

Et je termine en me félicitant d'avoir si bien traduit le CV de Geneviève pour qu'elle se trouve un emploi si rapidement. Ses compétences n'avaient rien à voir là-dedans, ses employeurs ont tout simplement été subjugués par la beauté hypnotique de ma prose. Je suis bon.

Genevieve a dit...

Marc, c'est sûr que tu es bon! Merci encore mille fois pour ce CV magnifique, mais je vis dans ton ombre depuis... Surtout quand les gens autour de moi se demandent comment quelqu'un qui parle si mal l'anglais réussit à écrire un chef-d'oeuvre comme ça!

Gen xxx

Cath a dit...

Hey Calado et Calada, faites-vous encore pas mal de Capoeira? On veut en faire nous aussi!!!! Sauf que nous nos noms sont pas mal plus cool! nia! Onça parce que je suis féroce comme un jaguar et gaviao parce que Jean-Luc a un nez comme un bec de rapace ;) En fait, les gaviao sont supposés être super agressifs en jeu... il devrait peut-être plus s'appeler Calado. Enfin.
Bisoux!

Cath a dit...

Joyeux Noël!

abeille a dit...

Bonjour à vous 2,

Il y a bien longtemps que je n'étais pas venu sur le blog mais, je pensais souvent toi mik!

Je vous souhaite une belle année 2008!

bisous
abeillexxx